éditions Léo Scheer | 2003

Le froid, le gel, l’image

Mérisotakoulu

A partir de portraits photographiques de marins finlandais embarqués sur le Merisotakoulu réalisés par Charles Fréger, l’auteur analyse l’importance du regard dans la lecture de la photographie et la transmission des perceptions.

Frontales, les photographies de Charles Fréger volent à l’uniforme sa rigidité pour rechercher la vérité de l’être, dans le léger tremblement des traits glacés. L’écriture de Jean-Paul Curnier quant à elle interroge l’image, la prise photographique, cerne l’histoire de ces marins de Finlande, capturés aux rêts de l’image. De ce va-et-vient entre surface et réalité, suivant pas à pas ce travail de décomposition de l’image l’on en vient à apercevoir les ellipses et les effacements, tout l’invisible qui fait d’une photographie une photographie. Déchiffrant les lignes du texte et la succession des images, l’on en vient à ressentir – dans ce monde où l’image, omniprésente, noie les signes – l’importance du ” comment voir “. Livre bilingue français/anglais.